CINQUIÈME FESTIVAL DU CINEMA RUSSE DE NICE



http://artcorusse.org/veme-festival-du-cinema-russe-a-nice/


 


 

Le festival a été lancé en 2013, à l’initiative du Gosfilmofond de Russie et de la Ville de Nice, ainsi que sous l’égide de Gérard Depardieu.

Les Niçois et les touristes de la Côte d’Azur pourront de nouveau voir les trésors du Gosfilmofond de Russie : des chefs-d’œuvre du cinéma soviétique ainsi que de nouveaux films russes dont les séances se tiendront en présence des réalisateurs, acteurs et spécialistes du cinéma.

Au programme : 13 films de fiction et 2 documentaires, ainsi que 3 dessins animés long-métrage.

Mardi 19 septembre 2017 à 20h.


L’avant-première du film d’Andreï Kontchalovski « Paradis », ouvrira cette 5e édition, sera sans doute un point fort du festival. En 2016, ce film a reçu le Lion d’argent à la Mostra de Venise, tandis que la première nationale en France aura lieu en novembre prochain. Le programme propose également le film de 1969 « Le nid de gentilshommes », d’après le roman éponyme d’Ivan Tourgueniev. Les deux projections sont consacrées au 80e anniversaire du célèbre réalisateur.

D’autres anniversaires que le festival célèbre, ce sont 300 ans de la visite de Pierre le Grand en France, 100 ans de la révolution russe de 1917 et 20 ans du jumelage de Nice et de Saint-Pétersbourg.

Parmi les ouvrages cinématographiques contemporains, le public français découvrira le film « Viking », devenu la superproduction la plus onéreuse dans l’histoire de Russie. Ceux qui s’intéressent à l’espace, apprécieront le film « Le temps des premiers » où les deux rôles principaux sont joués par les vedettes russes Evgueni Mironov et Konstantin Khabenski. Les spectateurs verront également le film du célèbre cinéaste russe Pavel Lounguine : « La Dame de pique », thriller mystique d’après l’œuvre connue de Pouchkine.

Le programme « Le Gosfilmofond pour le jeune public » propose aux jeunes spectateurs des chefs-d’œuvre de l’animation soviétique créés aux studios « Soyuzmultfilm ».


 

 Mardi 19 septembre

Cinémathèque de Nice

 


17h00: – “Le nid de gentilshommes1969

Réalisation : Andreï Kontchalovski Avec Irina Kouptchenko, Leonid Koulaguine, Beata Tychkevitch, Nikita Mikhalkov 1969, Mosfilm, 105 min, couleur D’après le roman éponyme d’Ivan Tourgueniev. “Après avoir longuement voyagé en Europe, Lavretski rentre au pays où il retrouve avec plaisir son domaine. La première visite qu’il rend à ses voisins, les Kalitine, le met en présence de Lisa, fille de sa cousine. Le coup de foudre est immédiat. L’épouse restée à Paris, son existence précédente, tout est oublié. Son seul désir est de vivre aux côtés de Lisa, si différente des femmes qu’il a connues jusqu’alors. Analyse des transformations du sentiment amoureux qui naît entre un homme déjà marié et une jeune fille”.

Jussi Award dans la nomination « Meilleur réalisateur étranger », Finlande, 1973

Cinéma Pathé Masséna Cérémonie d’ouverture


20h00: – “Paradis” 2016

Réalisation : Аndreï Kontchalovski Avec Ioulia Vyssotskaïa, Christian Clauss, Philippe Duquesne, Victor Soukhoroukov 2016, DRIFE Productions, Centre de production d’Andreï Kontchalovski, 131 min, noir et blanc

Olga, aristocrate russe immigrée, est arrêtée lors de la rafle des nazis pour avoir caché des enfants juifs. Jules, un Français, collaborateur, s’occupe de son dossier. Olga lui plaît et il semble prêt à adoucir sa situation de détenue en échange de relations intimes. Pour échapper aux tortures, Olga est prête à tout, mais son espoir d’être libérée disparaît rapidement, car les événements prennent une tournure inattendue

Lion d’argent pour la meilleure réalisation, 73e Mostra de Venise, 2016 Soundtrack Stars Award pour la meilleure bande sonore, 73e Mostra de Venise, 2016 Special Award for Cinematic Excellence pour le travail le plus important cinématographique, 32e festival du cinéma, Haïfa, Israël, 2016 Aigle d’or pour le meilleur film, Russie, 2017 Aigle d’or pour la meilleure réalisation, Russie, 2017 Aigle d’or pour la meilleure actrice, Russie, 2017 Nika pour le meilleur film, Russie, 2017 Nika pour la meilleure réalisation, Russie, 2017 Nika pour la meilleure actrice, Russie, 2017

MERCREDI 20 SEPTEMBRE

Cinémathèque de Nice


16h00: –  “Que viva Mexico !” 1979

Réalisation : Sergueï Eisenstein, Grigori Alexandrov, Nikita Orlov Avec Sergueï Bondartchouk, Grigori Alexandrov 1979, Mosfilm, 84 min, noir et blanc

Le film est consacré au passé du Mexique, grand pays épris de liberté, à ses événements marquants, ainsi qu’aux monuments architecturaux de Yucatán. Chargé d’émotions, le film transporte les spectateurs en ce lointain temps où la vie se déroulait autrement. Tourné en 1931-1932 au Mexique, le film n’a pas été achevé pour plusieurs raisons. Les matériaux ont été longtemps gardés aux États-Unis. Ce n’est qu’en 1979 quand Grigori Alexandrov, co-réalisateur, a monté la variante la plus proche du projet initial en se basant sur les matériaux récupérés par le Gosfilmofond de l’URSS qu’un large public a pu voir ce film.

Prix d’or au 11e Festival international du film à Moscou, pour l’importance intemporelle du développement du cinéma mondial, 1979 Prix FIPRESCI à la 11e Mostra de Venise, 1979

 


18h00: – “Octobre” 1927

Réalisation : Sergueï Eisenstein, Grigori Alexandrov Avec Vassili Nikandrov, Nikolaï Popov, Edouard Tissé, Boris Livanov 1927, Sovkino, 115 min, noir et blanc

Film historique révolutionnaire, tourné pour le 10e anniversaire de la révolution d’octobre, c’est la dernière partie de la trilogie cinématographique (« La grève », « Le cuirassé Potemkine », « Octobre »). Il est devenu le projet le plus important du cinéma soviétique des années 20. L’équipe de tournage avait à sa disposition des ressources et des pouvoirs sans précédent pour cette époque. Les événements de 1917, couronnés par la salve du croiseur « Aurora » et l’assaut du Palais d’hiver, ont été reproduits avec une exactitude maximale.

 


20h00: – “Tchapaev 1934

Réalisation : les frères Vassiliev Avec Boris Babotchkine, Boris Blinov, Varvara Miasnikova 1934, Lenfilm, 90 min, noir et blanc

Adaptation du livre de Dmitri et Anna Fourmanov parlant d’un héros de la Guerre civile, commandant légendaire bolchévik, Vassili Tchapaev. Immédiatement après la sortie du film en URSS il a joui d’une immense popularité étant vu par 30 millions de spectateurs. Dans le cinéma de Leningrad « Saturne », le film a été projeté tous les jours pendant deux ans. Impressionné par le film, Ossip Mandelstam a écrit en 1935 deux poèmes dans lesquels sont mentionnés le film et ses épisodes. En 1935, au 1er festival du film à Moscou, dont le jury a été présidé par Sergueï Eisenstein, les créateurs de « Tchapaev » ont reçu le premier prix. Le film est entré dans le nombre des meilleurs films du cinéma mondial, selon le sondage des critiques de cinéma en 1978.

Premier prix du 1er Festival du film à Moscou, 1935 Prix des critiques de cinéma des États-Unis pour le meilleur film étranger, 1935 Grand prix de l’exposition universelle de Paris, 1937 Prix Staline, 1er degré, 1941 Médaille de bronze à la Mostra de Venise, 1946

JEUDI 21 SEPTEMBRE

Cinémathéque de Nice

 


10h00: –  Projection de dessins animés Réservé aux scolaires sur réservation

Le Petit Cheval Bossu

Réalisation : Ivan Ivanov-Vano 1975, Soyuzmultfilm, 70 min, couleur, doublage français Un magnifique dessin animé long métrage d’après le conte en vers de Piotr Ierchov parlant d’Ivan le Benêt qui avait pour serviteur un merveilleux petit cheval bossu volant capable de réaliser n’importe quel désir de son maître. En surmontant toutes les épreuves imposées par le Tsar, Ivan finit même par épouser la Tsarevna.

 


15h00: -“Donbass. Saour-moguila. Une bataille inachevée2016

Réalisation : Alexeï Ielistratov, Ildar Iakoubov 2016, studio du Gosfilmofond de Russie, 50 min, documentaire Chaque peuple qui lutte pour sa liberté ou qui riposte contre les envahisseurs a, ce qu’on appelle, « des pierres sacrées », un lieu sacré. Dans le Donbass, c’est la colline Saour-Moguila où des milliers de soldats soviétiques ont péri en 1943 pour la libération de l’Ukraine. C’est d’ici qu’a commencé l’offensive des troupes soviétiques contre les nazis dans le Donbass. Mais, comme cela s’est avéré, c’était « une bataille inachevée ».

 


16h00: –  “Le Palais pour le peuple 2016

Réalisation : Elena Gladkova 2016, 36 min, documentaire

Plus de 30 variétés de marbre, onyx, bas-reliefs en porcelaine, dorure, bronze, sculpture, mosaïque, peinture et autres moyens artistiques d’expression et de solution architecturale. Des stations où l’acoustique est aussi bonne que dans le conservatoire de Moscou. Le nouveau documentaire d’Elena Gladkova parle du métro le plus extraordinaire au monde, celui de Moscou.”Prix de l’Institut d’histoire et de philosophie ISPEC CINEMA, 69e festival international du film à Locarno, 2016 Prix pour le meilleur film indépendant, Vérone, Italie, 2016

 


17h00: –  “Soy Cuba 1964

Réalisation : Mikhaïl Kalatozov Avec Sergio Corrieri, José Gallardo, Raúl García, Luz María Collazo 1964, Mosfilm, ICAIC,135 min, noir et blanc

La dernière œuvre en commun des créateurs du film « Quand passent les cigognes », Palme d’or du festival de Cannes, du réalisateur Mikhaïl Kalatozov et du caméraman Sergueï Ouroussevski, est consacrée aux événements révolutionnaires de Cuba. Le film se compose de plusieurs volets qui parlent du destin tragique du Cuba, du peuple cubain opprimé et désespéré par le régime de Batista, de la protestation qui naît progressivement contre l’hilotisme et les sévices des oppresseurs, des batailles révolutionnaires victorieuses à Sierra-Madre. Le travail de caméra de Sergueï Ouroussevski reste à ce jour une référence pour le développement ultérieur de l’art du cinéma.

Prix supérieur du concours international technique des films dans le cadre du VIe congrès UNIATEC, Milan, 1964 Prix des archives du Сonseil national des critiques du cinéma des États-Unis, 1996


20h00: – Cinéma Pathé Masséna

Viking” 2016

Réalisation : Andreï Kravtchouk Avec Danila Kozlovski, Svetlana Khodtchenkova, Maxime Soukhanov, Igor Petrenko, Andreï Smoliakov, Kirill Pletniov, Nikolaï Kozak 2016, Dago Productions, Direktsia kino, Central Partnership, 132 min, couleur Le film est inspiré de la Chronique des temps passés, les annales du XIIe siècle. Dans la Russie médiévale c’est l’époque des lourdes épées et des sombres lois du sang. Après l’assassinat de son frère, le jeune prince Vladimir est poussé à l’exil sur la mer gelée de Suède pour échapper à son de demi-frère Yaropolk, le traitre. L’une des superproductions les plus onéreuses dans l’histoire du cinéma russe.

En présence du réalisateur.

 

Vendredi 22 septembre

Cinémathéque de Nice

10h00:  Projection de dessins animés Réservé aux scolaires sur réservation – 70 min


12 mois”  Réalisation : Ivan Ivanov-Vano, Mikhaïl Botov 1956, Soyuzmultfilm, couleur, doublage français D’après le conte de Samouïl Marchak parlant des la méchante belle-mère, de fille paresseuse et sa belle-fille travailleuse qui ont été, chacune selon son mérite, récompensées par les douze frères, les mois de l’année. L’un des plus beaux dessins animés du studio Soyuzmultfilm.


Le dernier pétale, 1977

Réalisation : Roman Katchanov 1977, Soyuzmultfilm, couleur, doublage français Adaptation du conte de Valentin Kataev « Une fleur à sept pé- tales ».

Une gentille magicienne a offert à la petite fille Jenia une fleur à sept pétales lesquels, un à un, peuvent exaucer n’importe quel vœu. Quels seront les choix de Jenia ? Le Gosfilmofond de Russie pour le jeune public

 


14h00: –  “Onze lettres à Dieu” 2007

Réalisation : Akim Salbiev Avec Tamara Kabanova, Bolat Boudaev, Zalina Galaova, Taïmouraz Dzgoev, Tougan Tsoraev, Vladimir Srapionian 2007, Fondation pour le soutien et le développement du cinéma russe « Kinoakademia » avec la participation du ministère de la culture de Russie, 104 min, couleur

“Une école-internat dans les montagnes de l’Ossetie. Un nouveau professeur et un nouvel élève y viennent en automne. Leur arrivée change le rythme habituel de l’internat qui se prépare à fêter son anniversaire. Mais une nouvelle tombe : les autorités locales veulent le fermer. Le directeur de l’internat déploie tous ses efforts pour défendre son établissement. Le film raconte la vie des habitants dans un endroit isolé en montagne, leur peur, leur douleur et leur désarroi, les habitants n’ayant qu’un seul espoir : que les lettres écrites à Dieu par un pensionnaire malvoyant trouveront leur destinataire”.

Grand prix du XVIe Festival des pays baltes et de la CEI « Kinochok », Anapa, Russie, 2007 Prix « Ange de cristal » du festival du film « Ange radieux » du Patriarcat de Moscou, 2007 Prix « Reconnaissance », festival du cinéma « Zlin », Tchéquie, 2007 Grand prix au festival international du film à Albene, Bulgarie, 2007

 


16h00 “Les nuits blanches 1959

Réalisation : Ivan Pyriev Avec Ludmila Martchenko, Oleg Strijenov, Anatoli Fedorinov, Irina Skobtseva 1959, Mosfilm, 92 min, couleur Drame romantique d’après le récit éponyme de F.Dostoevski.

“Par une belle nuit blanche, un jeune rêveur rencontre sur un pont de Saint-Pétersbourg, une jeune fille, Nastenka, prête à se suicider. Depuis plus d’un an, elle attend le retour d’un ancien locataire de sa grand-mère dont elle est amoureuse. Le jeune homme est si gentil et si plein de compassion qu’elle décide finalement de partir avec lui. Mais alors survient l’ancien locataire et Nastenka se précipite vers lui abandonnant le jeune rêveur. Mis dans la confidence des amours de Nastenka, le rêveur ne vivra plus que dans le souvenir des nuits blanches dont la jeune fille lui a dévoilé l’histoire“.

Diplôme du XIVe festival international du film à Edinburg, 1959 Diplôme du IVe festival des films à Londres, 1960 Meilleur film de l’année (ex æquo avec « La Ballade du soldat » et « La Vengeance ») selon la décision de l’Institut de cinéma britannique, 1960


FILM INÉDIT 18h00 “Piter FM” 2006

Réalisation : Оksana Bytchkova Avec Iekaterina Fedoulova, Ievgueni Tsyganov, Alexeï Barabach, Oleg Doline, Vladimir Machkov, Andreï Krasko 2006, Profit, 84 min, couleur

“Comédie romantique et lyrique moderne se déroulant à Saint-Pétersbourg où se rencontrent Macha, animatrice radio qui se prépare à épouser un ancien camarade de classe et Maxime qui vient de gagner le concours international d’architectes. Tous deux se trouvent à un carrefour de leur vie et sont hésitants devant les orientations à prendre. Macha perd son portable, Maxime le trouve…”

Prix MTV Russia Movie Awards de meilleure actrice, 2007 Prix MTV Russia Movie Awards pour la meilleure bande sonore, 2007

 


20h00 –  “La Dame de pique”2016

Réalisation : Pavel Lounguine Avec Ksenia Rappoport, Ivan Iankovski, Maria Kourdenevitch, Vladimir Simonov 2016, Art Pictures Studio, Atelier de Pavel Lounguine, 127 min, couleur

Un jeune chanteur d’opéra rêve d’interpréter le rôle de Hermann dans l’opéra de Tchaïkovski « La Dame de pique ». Une nouvelle inattendue va bouleverser sa vie : une célèbre diva européenne, Sofia Mayer, vient monter cet opéra et interprétera le rôle de la comtesse. Le chanteur a une chance de réaliser son rêve. Pour plaire à la diva il décide de savoir le maximum de choses sur elle. Mais sa filature va avoir des conséquences imprévues..

Aigle d’or de meilleur acteur, Russie, 2017 Aigle d’or pour le meilleur maquillage et les effets spéciaux plastiques, Russie, 2017 Pris de meilleure actrice au XXVe festival du cinéma « Vivat cinéma de Russie ! », Saint-Pétersbourg, 2017

 

SAMEDI 23 SEPTEMBRE

Cinémathèque de Nice


13h00 –  Projection de dessins animés – 

“Le chaton nommé Ouaf”

Réalisation : Lev Atamanov 1977, Soyuzmultfilm, 67 minutes, couleur, doublage français

Les aventures d’un chaton au nom inhabituel Ouaf et de son ami, le chiot Charik. Ouaf sait comment bien partager les saucisses, à quoi sert le langage secret et pourquoi il faut se réfugier dans le grenier avec son ami pour attendre la fin de l’orage. Un dessin animé consacré à l’amitié et qui apprend à prendre soin des plus petits et plus faibles.


Guena le crocodile” 1969

Réalisation : Roman Katchanov 1969, Soyuzmultfilm, couleur, doublage français

D’après le livre d’Edouard Ouspenski « Guena le crocodile et ses amis ». Un gentil crocodile travaillait dans un zoo en tant que… crocodile et le soir s’ennuyait beaucoup tout seul. Il finit par passer une annonce précisant qu’il cherchait des amis. C’est ainsi que Tchebourachka, une créature de race inconnue mais charmante et gentille, est entrée dans sa vie.

 


Cipollino” 1961

Réalisation : Boris Diojkine 1961, Soyuzmultfilm, couleur, doublage français Adaptation du conte « Les aventures de Cipollino » de l’écrivain italien Gianni Rodari. Un dessin animé musical excentrique parlant d’un pays étonnant où vivent des légumes et des fruits et des aventures d’un brave gamin de la famille des oignons, joyeux et espiègle.


15h00:  “Pierre le Grand, 1ère partie1937

Réalisation : Vladimir Petrov Avec Nikolaï Simonov, Nikolaï Tcherkassov, Alla Tarassova, Mikhaïl Jarov 1937, Lenfilm, 103 min, noir et blanc Biographie historique en deux parties d’après le roman éponyme d’Alexeï Tolstoï.

L’action se situe à la fin 17e siècle et au début du 18e , en cette période de constitution du grand empire russe, et en ce temps de grandes réformes, mais aussi de complots de palais secrets, de joyeuses assemblées et d’exécutions cruelles. Ce film met en scène tous ces aspects de l’arrivée au pouvoir du premier empereur de Russie mais aussi son conflit avec son fils Alexeï.

Prix à l’exposition de Paris en 1937 pour la première partie du film Prix Staline, 1er degré, 1941


17h00: –  “Pierre le Grand”, 2 ème partie, 1938

Réalisation : Vladimir Petrov Avec Nikolaï Simonov, Nikolaï Tcherkassov, Alla Tarassova, Mikhaïl Jarov 1938, Lenfilm, 126 min, noir et blanc Biographie historique en deux parties d’après le roman éponyme d’Alexeï Tolstoï. L’action se situe à la fin 17e siècle et au début du 18e , en cette période de constitution du grand empire russe, et en ce temps de grandes réformes, mais aussi de complots de palais secrets, de joyeuses assemblées et d’exécutions cruelles. Ce film met en scène tous ces aspects de l’arrivée au pouvoir du premier empereur de Russie mais aussi son conflit avec son fils Alexeï. Prix Staline, 1er degré, 1941

Samedi 23 septembre 20h, Cérémonie de clôtureCinéma Pathé Masséna

:

20h00: “Le temps des premiers”2017, 135 min.

Réalisation : Dmitri Kisselev Avec Ievgueni Mironov, Konstantin Khabenski, Vladimir Iliin, Anatoli Kotenev, Alexandra Oursouliak, Elena Panova 2017, Bazelevs, 135 min, couleur

En pleine guerre froide, deux superpuissances, l’URSS et les Etats-Unis, rivalisent dans la course pour la conquête de l’espace. Pour l’instant, l’URSS est en tête, et c’est maintenant le moment de la sortie de l’homme dans l’espace. Quinze jours avant l’événement, le vaisseau expérimental explose. Pas le temps d’en chercher la cause. Les risques sont immenses mais nous ne pouvons pas céder le leadership. Pavel Beliaev, pilote de chasse expérimenté, et son coéquipier Alexeï Leonov, jeune « tête brûlée » rêvant d’un exploit, sont tous les deux prêts à franchir le pas. Mais personne ne pouvait prévoir comment se déroulerait la mission…

Les projections ont lieu dans la Cinémathèque de Nice et au cinéma Pathé Masséna.

Les films seront projetés en version originale avec des sous-titres français. Les projections auront lieu avec la participation de comédiens, réalisateurs, producteurs et filmologues russes Parmi les invités : Ioulia Vyssotskaïa, Angelina Vovk, Andreï Kravtchouk, Elena Gladkova, Pavel Lounguine et d’autres

L’entrée des séances est gratuite.

Cinémathèque de Nice

3 Esplanade Kennedy 06300 Nice Tél. :

04 92 04 06 66 www.cinematheque-nice.com

Cinéma Pathé Masséna

31 Avenue Jean Médecin 06000 Nice




 


Mardi 12 Septembre 2017
     


Liste de liens
CHOUPIK, émigré du "Rion", décorateur d'églises en Corse.