Paris et Province. Concerts et conférences à ne pas manquer.

Mardi 3 Octobre 2017









www.datcha-kalina.com 


 
AIX EN PROVENCE 13100 - EGUILLES 13510

 
 

Récital de violon - Augusta Jusionyte

 
 
Dimanche 15 octobre, à 18h
La Datcha, Eguilles 

Récital de violon 
Augusta JUSIONYTE virtuose née en Lituanie interprètera les oeuvres 
de JS Bach, N. Pagannini, E. Ysaÿe, J. Corigliano et G. Gelgotas, compositeur lituanien, directeur artistique de NICO (New Ideas Chamber Orchestra)

Participation aux frais : 13€
Adhérents Datcha et Kibitka : 12€ 

En savoir plus et réserver
Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datcha-kalina.com     

Conférence - L'art musical dans le feu de la Révolution russe

 
 
NOS CONFERENCES 1917-2017
Jeudi 12 octobre, à 18h30
Salle des mariages, Hôtel de ville d'Aix-en-Provence

Conférence d'ELENA DOLGOUCHINE
L'ART MUSICAL DANS LE FEU DE LA RÉVOLUTION RUSSE 
Voici déjà cent ans que la révolution russe a changé la face du monde. Son histoire écrite avec un grand H nous a permis observer à distance les vagues artistiques, les "ismes", les destins des artistes, des compositeurs et des poètes balayés par le nouveau pouvoir, par les nouvelles institutions et par la dictature du prolétariat, qui veut imposer sa politique et son goût.
Entrée libre sur réservation  
En savoir plus
Uniquement sur réservation:
06 20 97 35 68 / 06 48 30 16 25
contact@datcha-kalina.com

Conférence - La Russie, de la Révolution russe à Poutine

 
 
NOS CONFERENCES 1917-2017 
Lundi 6 novembre à 18h
Salle Armand Lunel, Cité du livre, Aix-en-Provence 

La conférence de VLADIMIR FEDOROVSKI
"LA RUSSIE, DE LA REVOLUTION RUSSE A POUTINE" 
À l'occasion du centenaire de la révolution russe, Vladimir Fédorovski présentera l'histoire secrète du Kremlin de 1917 à nos jours 
Il vous est proposé ici une conférence porteuse de révélations car Vladimir Fédorovski occupa successivement des postes d'observation uniques des coulisses du Kremlin d'abord comme interprète de Brejnev dans les années 70, ensuite comme diplomate chevronné, promoteur de la pérestroïka de Gorbatchev et enfin comme porte-parole du mouvement « réformes démocratiques » pendant la résistance au Putsch de Moscou quand il fréquenta Eltsine et Poutine. 
Cette longue familiarité avec les arcanes politiques lui a permis de recueillir de nombreux témoignages inédits et d’avoir accès aux archives confidentielles qu’il a pu ainsi utiliser. 
Dans cette conférence Vladimir Fédorovski nous raconte « tout ce qu'il n'a jamais dit » retraçant avec son style inimitable une histoire hors du commun.
Entrée libre sur réservation  
En savoir plus
Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datcha-kalina.com

Conférence - La chute de la maison Romanov. Une tragédie

 
 
NOS CONFERENCES 1917-2017 
Samedi 18 novembre 2017 à 18h30
La Datcha, Eguilles 
Conférence de  LOUIS BEROUD
"La chute de la maison Romanov. Une tragédie" 
La connaissance de l’issue finale colore les souvenirs du passé. En 1914, éclate la première guerre mondiale, puis en mars 1917 Nicolas II abdique. Il est aisé de trouver les causes de l’effondrement de l’empire tsariste au début du 20 siècle. Beaucoup entendent craquer le gigantesque édifice de l’empire. Les historiens soviétiques, convaincus que Marx leur a donné la clé permettant de comprendre le passé, le présent et l’avenir l’affirment - la révolution d’octobre était inéluctable.
Il est bien sur impossible de démontrer ou de réfuter pareille affirmation. Les faites seuls méritent l’attention. Ils indiquent qu’à la veille de la guerre la Russie connait une période remarquablement florissante.
Quatre ans plus tard, la Russie impériale s’écroule. Pourquoi ? C’est la question à laquelle tentera de répondre la conférence de Louis Beroud. 
Entrée libre sur réservation 
En savoir plus
Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datcha-kalina.com      

Concert - Tchayok

 
 
Samedi 25 novembre à 19h
Salle Duby, Eguilles 

TCHAYOK
Musique russe et tzigane 
Vladimir Gourko - chant guitare
Gaspard Panfilov - balalaïka   
​Romain Gourko - chant guitare balalaïka
Florian Vella​ - contrebasse
 
Participation aux frais: 14€
Adhérents Datcha Kalina et Kibitka: 13€
 
Le site:  Tchayok
 
Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datcha-kalina.com

Nous vous invitons à consulter le site

www.datcha-kalina.com

pour prendre connaissance de toutes nos activités

 
 

Mentions légales

Datcha Kalina
Téléphone : 04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
09 51 91 95 01
Adresse: 17, rue Emile Tavan 13100 Aix-en-Provence
La Datcha : 315, chemin des petites fourques 13510 Eguilles
Email : contact@datcha-kalina.com
Immatriculation au Registre du commerce et des sociétés sous le numéro : 48441993200021

Association loi 1901




_________________________________________________________________________________________________________________



http://rusoch.fr/ru/annonces/uroki-oktyabrya.html
Русский Очевидец в Париже


 



 

Le 16 octobre 2017 à 10 heures  dans la salle de conférence du Centre Orthodoxe Spirituel et Culturel Russe (1, Branly 75007 Paris) se tiendra une conférence intitulée "Lessons of October".

Des communications 
sur l'histoire de la Russie seront faites par des experts faisant autorité, parmi lesquels la secrétaire permanente de l'Académie française E. Carrère d'Ancausse et le directeur de la Maison de Moscou à l'étranger, ainsi que  par des représentants de grands noms de l'Empire russe dont les parents ont été contraints d'émigrer après la Révolution d'Octobre 1917.

La conférence offrira l'occasion d'aborder un large éventail de questions liées aux conséquences politiques, économiques et culturelles de la Révolution d'Octobre, à son impact sur le sort des peuples et des pays tout au long du XX° siècle. et de nos jours.

ENTRÉE:  Tous ceux qui souhaitent assister à la conférence pourront s'inscrire d'ici le 13 octobre 2017 par courriel à l'adresse : ambrusrevolution@mail.ru     

 


___________________________________________________________________________________________________



 





Nouvel article sur Artcorusse      

     artcorusse.org/



 

“Les artistes russes à l’épreuve de la révolution d’octobre”

par Gérard Conio 

Mercredi 25 octobre 2017, 19h

Centre Pompidou, Petite salle (Forum, niveau -1)


Lissitzki préléminaire pour une affiche 1939.

Les artistes russes à l’épreuve de la révolution d’octobre (Kandinsky, Tatline, Malévitch, Lissitzki, Rodtchenko, Melnikov, Meyerhold, Eisenstein). Conférence présentée par Nicolas Liucci-Goutnikov

En faisant table rase du passé, la révolution d’octobre a ouvert aux artistes russes un champ d’expérimentation qui donnait à leurs recherches une nouvelle destination.


Einsenstein pendant le montage d’ Octobre 1928

« L’art de gauche » qui avait eu jusque-là une signification purement esthétique, retrouvait un sens dans une « synthèse des arts » tournée vers la construction de la vie.


 “L’Ouvrier et la Kolhozienne” de l’artiste soviétique Vera Ignatievna Moukhina.

Lorsque le pragmatisme idéologique a prévalu sur la liberté d’invention, c’est la révolution elle-même qui s’est trahie en se pliant aux contraintes d’une réalité sans âme. (Gérard Conio)

Conférence en français. ENTRÉE LIBRE

Programme réalisé dans le cadre du projet de recherche « Russie XXe siècle », avec le soutien de la “Vladimir Potanin Foundation”.

 


Gérard Conio, Professeur émérite de l’Université de Nancy

Il est agrégé de lettres modernes, auteur d’un doctorat de 3e cycle Sources françaises et références occidentales dans la poésie russe de 1892 à 1930 et d’un doctorat d’Etat Crise des valeurs et renouvellement des modes d’expression dans la vie culturelle russe de 1892 à 1930.

Après plusieurs années de lectorat dans les universités de Lodz, Alma-Ata, Odessa, Bratislava, il enseigne à l’université de Besançon puis de Nancy II où il est responsable de la section de russe et de serbo-croate.

Il est également traducteur de nombreux auteurs russes (Tchitchérine, Rozanov, Tchoukovski, Khadjiev, Trénine) et polonais (Karpinski, Wat, Witkiewicz) et auteur de nombreux ouvrages sur l’art et le cinéma : “L’art contre les masses”, “Le constructivisme russe” (2 volumes), “Eisenstein : le cinéma comme art total”.

 

Centre Pompidou, Petite salle (Forum, niveau 1)

31, rue Beaubourg, 75004 Paris

Métro : Rambuteau (ligne 11), Hôtel de Ville (lignes 1 et 11), Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 et 14)
RER : Châtelet Les Halles (lignes A, B, D)
Bus : 29, 38, 47, 75






__________________________________________________________________________________________________



   artcorusse.org/ 
 
Peintres russes au Salon d’Automne 2017

 

 

 

   
Evenements

 

Salon d’Automne 2017

12 – 15 octobre 2017

Champs Elysées, Place Clémenceau

 


 
En 2017, le Salon d’Automne, pour la deuxième fois de son histoire, accueillera un groupe de peintres russes.
Le premier groupe fut présenté il y a plus de 110 ans en 1906 par Serguey Diaguilev. En faisaient partie entre autres Vasily Kandisntky, Alexei Yavlensky, Léon Bakst, Nathan Imenitov, E. Krouglikova.
 
En 2017,  Anna Filimonova, artiste russe vivant à Paris depuis 20 ans, présidente du bureau européen de l’Association Internationale d’Alumni des Ecoles Académiques des Beaux-Arts de Russie, présentera neuf anciens élèves de l’Académie Ilya Repine de Saint- Pétersbourg  :
Oxana Arkhipova, Olga Denisenko, Katya Gridaieva Shepard, Tamara Kamaeva, Julia Kostsova, Natalia Repina, Anna Filimonova, Olga Shvederskaya, diplomées entre 1990 et 2013. Elles vivent pour la plupart à Saint-Pétersbourg, mais aussi dans plusieurs pays d’Europe et présenteront leur travail au sein du groupe “la Figuration subjective ” dirigé par Thierry Lefort.
 
 
Historique de l’Académie des Beaux Arts Répine de Saint Petersbourg
 
 
Académie des Beaux Arts, Institut Ilya Répine.
 
Fondée en 1757, lors de la règne d’Elisabeth I-ère, par la fille de Pierre le Grand et à l’initiative du prince Chouvalov, l’Académie devint immédiatement le lieu le plus progressiste de son temps. Le prince Chouvalov, homme russe des lumières, invita des enseignants venus d’Europe et donna à l’institution sa très belle collection d’oeuvres d’art. Entre 1764-1788, le bâtiment actuel, au bord de la Neva, fut construit par deux architectes : l’un français, J.B Vallin de la Mothe, et l’autre russe, A. Kokorinov.
Les plus grands noms de la peinture russes : K Brullov, A. Ivanov, I.Répine, V.Polénov, А.А.Иванов, A. Voronikhine, A.Benoit et bien d’autres, sont sortis de l’Académie des Beaux Arts de Saint Petersbourg Répine.
 
 
Bien que, jusqu’au XX siècle, l’Académie fut un lieu d’enseignement artistique, elle devint dès son origine un centre important de diffusion , d’organisation d’expositions, de concours, de recherches sur l’histoire de l’art… De nos jours, l’Institut Repine est réputé pour son programme d’enseignement des plus classiques au monde. Le travail d’après le modèle vivant y constitue un pilier, avec l’attention toute particulière donnée au dessin, tandis que la peinture, très figurative et « académique », à la base a su bien intégrer et interpréter les découvertes de l’impressionnisme français. Actuellement, 700 étudiants suivent un cursus de 6 ans sur les 5 facultés de l’école : la peinture, les arts graphiques, la sculpture, l’histoire de l’art, l’architecture. 160 enseignants dans de nombreuses disciplines encadrent les études.
Ses anciens élèves, vivant dans tous les pays du monde, se réunissent aujourd’hui pour coopérer et promouvoir leur alma mater via l’association (
http://www.mavdrah.com/ )
 
Le 13 octobre à 14h Anna Filimonova, Présidente du Bureau de Paris de l’association Internationale d’Alumni and Friends of Russian Academy of Arts donnera une Conférence sur ” l’Académie des Beaux Arts de Saint-Pétersbourg, Institut Repine”. Certains français l’ont déjà visité, ont pris des cours au sein de cette institution, ils viendront témoigner.
Vernissage du Salon d’Automne aura lieu le 11 octobre de 18h à 22h
 
 
ENTRÉE LIBRE DURANT LA DURÉE DU SALON
 
 
 
 
HISTORIQUE DU SALON D’AUTOMNE
 
Petit Palais.
 
Créé en 1903, au Petit Palais à Paris, par quelques amis en réaction avec l’académisme régnant, le Salon
d’Automne s’est imposé comme acteur et témoin essentiel de l’émergence des plus importants mouvements artistiques du XXème siècle, Fauvisme, Surréalisme, Cubisme, Art abstrait, Nouvelle Figuration, Art singulier etc.
C’est dans les sous-sols du Petit Palais, en réaction avec l’académisme régnant, que quelques amis rassemblés autour de l’architecte Frantz Jourdain, Guimard, Carrière, Desvallières, Bonnard, Rouault, Vallotton, Vuillard, Matisse, et tant d’autres, décidèrent d’organiser une exposition indépendante, dans le but de promouvoir les avant-gardes et les esprits novateurs de leur temps. Instigateur de la pluridisciplinarité et l’égalité des arts, le Salon d’Automne était né.
 
Grand Palais

Suite au succès de la première édition, le tout jeune salon fut accueilli sous l’écrin de verre et de métal du Grand Palais dès 1904 pour devenir le théâtre, en 1905, de l’éclosion spectaculaire du Fauvisme, véritable scandale pictural à cette époque.
Après avoir participé à l’émergence de tous les courants artistiques majeurs du XXème siècle, comme acteur et témoin, Surréalisme, Cubisme, Abstraction, Nouvelle Figuration, Art singulier etc., en accueillant les plus grands noms de la peinture moderne, de Cézanne à Picasso en passant par l’Ecole de Paris,
Dali, Zao Wou Ki et jusqu’à Antonio Manfredi (2014) et Moebius (2015), de la sculpture, Maillol, Rodin, Camille Claudel, Bourdelle, Duchamp Villon, Ousmane Sow (2016) entre des milliers d’autres créateurs connus ou moins connus, de la musique, de Debussy ou Ravel à Didier Lockwood, de la poésie, Apollinaire, Aragon ou plus récemment Glissant, Siméon, Bonnefoy, le Salon
d’Automne est incontestablement le promoteur de tous les arts, sans distinction de hiérarchie.
 
 
 
Grâce aux cinq générations d’artistes, fidèles à son éthique originelle, qui se sont succédé, bénévolement au service de son comité, le Salon d’Automne continue son action généreuse en faveur de la création artistique sous toutes ses formes. Reconnue d’utilité publique depuis 1920, la société du Salon d’Automne est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication français.
 
Salon d’Automne (sous chapiteaux)
Av des Champs Elysées,
Place Clémenceau, côté Petit Palais
 
Horaires d’ouverture de 11:00 à 19:00
Samedi 14 octobre nocturne jusqu’à 22:00
Dimanche 15 octobre dernière entrée à 17:00
 
MÉTRO ligne 1 – Champs Elysées Clémenceau
BUS lignes 42 – 73 – 83 – 93
 
ENTRÉE GRATUITE.





___________________________________________________________________________________________________


Русский Очевидец в Париже




Осенний салон 2017

Текст, фото, видео: Елена Якунина10:14, 12 октября 2017Культура Распечатать

Ах, парижский Осенний салон! Гран Пале, темно-желтые листья каштанов под ногами, серое романтическое небо. И чувства, чувства.

Выпускницы Института им. Репина на Осеннем салоне 2017

Так ли было в 1906 году, когда впервые русские участвовали в парижском событии, в Большом дворце, еще совсем новом и модерновом под своим стеклянным куполом ?

Бакста, Ларионову и Гончарова привез тогда Сергей Дягилев. Впоследствии русские художники так прочно вписались во французскую творческую жизнь, что, наверное, ни один Осенний салон без них не обходился.

Последние годы он располагается на Елисейских полях, в специально разбитых для случая шатрах. Экспозиционные площади растянулись почти до площади Согласия, но вход со стороны двух дворцов, они основные наблюдатели зрительского потока на вход. Кстати, совершенно свободный (в былые времена посещение было платным).

Новшество этого года – впервые группа русских художников – выпускников разных лет всемирно известного Института им. Репина Санкт-Петербурга приехала на Салон 2017.

Международная ассоциация выпускников и друзей Российской академии художеств (МАВДРАХ) объединяет своих бывших, в какой бы точке мира они не жили.  Председатель МАВДРАХ в Париже художница Анна Филимонова собрала группу выпускников своей Альма-матер. Они представляют работы в секции «Субъективный фигуратив».


Девять художниц, разъехавшихся в разные страны или оставшихся в родном Петербурге, связывают годы проведенные в одном из самых классических художественных учебных заведений мира, в котором по-прежнему ведется преподавание основных базовых дисциплин, к сожалению, порушенных реформами в других странах.

Оксана Архипова, Ольга Денисенко, Катерина Гридяева-Шепард, Тамара Камаева, Юлия Косцова, Лиза Михайлова, Наталья Репина, Анна Филимонова, Ольга Шведерская закончили Академию в промежутке между 1990 и 2013 годами.

«Русская академическая школа уникальна, потому что школ, где обучают базовым принципам рисунка и композиции – их осталось мало, — говорит Анна Филимонова, — За 20 лет жизни во Франции я понимаю, что школа уникальна прекрасной базой рисунка, методом изучения культуры и истории искусств. При этом она интегрировала все достижения ХХ века, французского импрессионизма и постимпрессионизма. У нас учат живописи с понятием цвета, с хорошим рисунком и композицией».

Анна Филимонова

В этом году Институт им. Репина подписал Договор о партнерстве со Школой изобразительных искусств Парижа (Beaux-Arts).

«Да, Институт открывается к приему иностранных студентов, — поясняет А.Филимонова, — В нем начинают учиться не только китайцы, но и европейцы и американцы. Школа адаптировалась, она дает возможность выучить язык. Т.е. готова делиться опытом. И это важно».

13 октября в 14.00 в рамках Салона пройдет конференция, на которой выступят члены русской делегации.

 

Осенний Салон пройдет с 12 по 15 октября, с 11.00 до 19.00
Елисейские поля, напротив Пети Пале.
Петербургский стенд N54

Вход свободный

 


___________________________________________________________________________________________________


 

L’année 2017 marque le centenaire de la révolution russe. La manifestation scientifique, organisée dans le cadre du projet « Mémoire » porté par l’Université de Lyon, souhaite aborder cet événement qui a bouleversé le cours de l’histoire de la Russie et du monde entier, par le biais de deux thèmes, celui de la mémoire et celui de l’exil.

La révolution d’octobre 1917, suivie d’une guerre civile, a scindé la société russe en deux parties : soviétique et émigrée. L’émigration russe fut massive et multiple. Un grand nombre d’intellectuels ont pris le chemin de l’exil – hommes politiques, hommes de lettres, philosophes, artistes, juristes, scientifiques, militaires, membres du clergé. Ce traumatisme est interprété à travers une littérature abondante – mémoires, autobiographies, témoignages, romans, poésie, ouvrages historiques, archives, chroniques.
Le spectre d’exil, dans ce cas précis, comprend les émigrés de l’Empire russe, les exilés des pays limitrophes et leur milieu dans les pays d’accueil. L’écriture mémorielle sur la révolution russe se présente en plusieurs langues : en russe, mais aussi en différentes langues des pays d’adoption.

L’étude de la problématique peut être plurielle : quelles sont les fractures et reconstructions mémorielles qui se produisent chez les exilés ? Comment sont perçues d’imminentes figures révolutionnaires dans les écrits émigrés ? Quelle est la place de la Révolution de février 1917 dans la mémoire mondiale ? Comment la mémoire de la révolution est traitée chez les écrivains français ou étrangers originaires de l’Empire russe ? Autant de questions auxquelles s’efforceront de répondre les intervenants du colloque et qui seront illustrées et documentées par les expositions de la BDL, de la MILC, et de la Maison des Langues de Lyon 3. Et la projection de films programmée en conclusion de la journée du 25 octobre étayera le colloque et pourra intéresser tous les publics.

PROGRAMME COLLOQUE.

Mardi 24 octobre 2017 Salle de conférence de l’Institut Français de l’Éducation, ENS de Lyon 19 Allée de Fontenay 69007 Lyon

9h00-9h30: accueil des participants

9h30-9h45: allocution de Hugues Fulchiron, Président honoraire à l’Université Jean Moulin Lyon 3, Responsable du projet « Mémoire »

9h45-10h10: présentation scientifique du colloque par Svetlana Garziano, Université Jean Moulin Lyon 3 10h10-10h30 pause Conférences inaugurales

10h30-11h00: Georges Nivat, Université de Genève (Suisse) : « От «Хождения по мукам» до «Красного колеса» » – Первенство Февраля или Октября? »

11h00-11h30: Arlete Cavaliere, Université de São Paulo (Brésil) : « Le rire comme exil dans la littérature russe après 1917 »

11h30-11h50 discussion

12h00-13h30: déjeuner Président de séance : Georges Nivat, Université de Genève (Suisse) Thème : Mémoire de la révolution en évolution

13h30-13h50: Dimitri Segal, Université de Jérusalem (Israël) : « The memory of the Russian Revolution in 1917 in Russia (St. Petersburg) as reflected in the Hebrew memoirs «During the years of the War and Revolution» published in 1960 in Jerusalem by the noted historian Prof. Ben-Zion Dinur »

13h50-14h10: Nikolaï Bogomolov, Université Lomonossov, Moscou (Russie) : « Tempora mutantur : Владислав Ходасевич о революции и советской России на родине и в эмиграции »

14h10-14h30: Gervaise Tassis, Université de Genève (Suisse) : « Concurrence des mémoires de la révolution russe »

14h30-14h50: Anne Maître, Bibliothèque Diderot de Lyon : « Le fonds slave des jésuites, un laboratoire pour la mémoire des émigrés russes »

14h50-15h10: discussion 15h10-15h30 pause Présidente de séance : Nina Segal-Rudnik, Université de Jérusalem (Israël) Thème : Métamorphoses de la mémoire

15h30-15h50: Mikhaïl Maksimov, Université d’Ivanovo (Russie) : « Le thème de la révolution dans les périodiques des émigrés russes: les métamorphoses de la mémoire historique »

15h50-16h10: Gayaneh Armaganian, ENS de Lyon : « Les modèles métaphoriques de la révolution chez les écrivains de la première vague de l’émigration »

16h10-16h30: Dagmar Gramshammer-Hohl, Université de Graz (Autriche) : « Continuités et ruptures : Les métaphores générationnelles dans la mémoire de la première vague de l’émigration russe »

16h30-16h40: discussion

16h40-16h50: pause

16h50-17h10: présentation du numéro 3(55) de la revue scientifique Solov’evskie issledovanija, consacré à la Révolution russe, par Larissa Maksimov, Université d’Ivanovo (Russie)

17h10-18h: présentation du livre Diana Nikiforoff, de la Russie en révolution à la Cité interdite (Éditions Vendémiaire, Paris, 2017) par Hélène Menegaldo, Université de Poitiers

18h30: inauguration de l’exposition de livres par Jean-François Pinton, Président de l’ENS de Lyon (espace exposition de la BDL, 5 Parvis René Descartes 69007 Lyon). Présentation de l’exposition par Anne Maître, Bibliothèque Diderot de Lyon / ENS de Lyon

20h00: dîner

 Mercredi 25 octobre 2017 Amphithéâtre de la MILC, Université de Lyon 35 rue Raulin 69007 Lyon

8h50-9h00: accueil des participants Président de séance : Dimitri Segal, Université de Jérusalem (Israël) Thème : Mémoire de la révolution en exil et en URSS

9h00-9h20: Régis Gayraud, Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand : « Ilia Zdanevitch et la Révolution »

9h20-9h40: Nina Segal-Rudnik, Université de Jérusalem (Israël) : « Repairing memory : the case of Viktor Shklovsky and Boris Pasternak »

9h40-10h00: Vladimir Novikov, Université Lomonossov, Moscou (Russie) : « Alexander Blok’s Revolution in the Mirror of the Emigrant Writings »

10h00-10h20: Elena Takho-Godi, Université Lomonossov, Moscou (Russie) : « The healing memory: case of Vyach. Ivanov »

10h20-10h40: discussion

10h40-11h00: pause

11h00-12h00: inauguration de l’exposition de livres par Jacques Comby, Président de l’Université Jean Moulin Lyon 3 (salle de lecture Alexandra David-Néel, MILC). Présentation de l’exposition par Laurence Vialaron, Bibliothèques universitaires de l’Université Jean Moulin Lyon 3

12h00-13h30: déjeuner Présidente de séance : Arlete Cavaliere, Université de São Paulo (Brésil) Thème : Mémoire et idéologie

13h30-13h50: Kateryna Lobodenko, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 : « La Révolution de 1917 dans la caricature (à l’exemple des dessins satiriques de la presse des émigrés russes en France) »

13h50-14h10:Alexandre Akhsakhalyan, Université Jean Moulin Lyon 3 : « Révolution de Vladimir Maïakovski: témoignage et célébration »

14h10-14h30: Katia Cennet, Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand : « Raconte-moi une… Histoire: l’image de la Révolution 1917 dans les manuels scolaires russes et soviétiques (1917-1996) »

14h30-14h40 discussion

14h40-14h50: pause Président de séance : Hugues Fulchiron, Université Jean Moulin Lyon 3 Thème : Représentations de la mémoire à travers les arts et les lettres

14h50-15h10: Svetlana Garziano, Université Jean Moulin Lyon 3 : « Mémoire et Révolution dans l’œuvre d’Ivan Bounine et de Vladimir Nabokov »

15h10-15h30: Youlia Maritchik-Sioli, Université Grenoble Alpes : « La Jeunesse rouge d’Inna d’E. Izvolskaia et d’A. Kachina-Evreinova: un «roman de choc» à l’adresse des Français »

15h30-15h50: Laure Thibonnier, Université Grenoble Alpes : « Lénine en exil chez Lev Danilkin »

15h50-16h10: Fedor Poljakov, Université de Vienne (Autriche) : « Легендарные повествования о российских событиях 1917–1921 годов в прессе и периодике русской эмиграции »

16h10-16h30: discussion 16h30-16h50 table ronde sur la Mémoire de la Révolution en Russie avec la participation des organisateurs du colloque « Construction et déconstruction d’une mémoire de la Révolution de 1917 en Russie contemporaine » (Université de Grenoble Alpes, 26-27 octobre 2017). Participants : Valéry Kossov (Université Grenoble Alpes), Laure Thibonnier (Université Grenoble Alpes), Olga Bronnikova (Université Grenoble Alpes) 1

16h50-17h00: clôture de la manifestation scientifi que par Svetlana Garziano, responsable scientifi que du colloque international Regards croisés sur la mémoire de la Révolution russe en exil (1917-2017)

PROJECTION DE FILMS

17h00-17h15: accueil du public 17h15-17h30 présentation du fi lm documentaire « L’ambassade sur la colline de Taganskij » par Svetlana Garziano (Université Jean Moulin Lyon 3)

17h30-17h45: projection du fi lm documentaire « L’ambassade sur la colline de Taganskij » (film de la Maison de la Russie hors-frontières Alexandre Soljenitsyne, Moscou)

17h45-18h00: présentation du film « L’amiral » par Natalya Shevchenko (Université Lumière Lyon 2)

18h00-20h00: projection du film « L’amiral »

20h00-21h00: table ronde, débats

Exposition:

  • Bibliothèque Diderot de Lyon (BDL)
    Présentation de documents des fonds slaves de la BDL
    Hall de la Bibliothèque Diderot de Lyon
    5 parvis René Descartes | 69007 Lyon
  • Ouvert à tous publics: Lundi-vendredi 9h-19h, Samedi 9h-17h
    Visite commentée chaque jeudi à 15h, ou sur demande 
    Anne Maître
    Le 24 octobre, à 18h30, inauguration de l’exposition par Jean-François Pinton, Président de l’ENS de Lyon

Colloque:

  • Le mardi 24 octobre 2017, de 9h à 18h
    ENS de Lyon, Institut Français de l’Éducation
    Salle de conférence,  19 allée de Fontenay | 69007 Lyon
    À 9h10, inauguration du colloque international par Hugues Fulchiron, Président honoraire de l’Université Jean Moulin Lyon 3, Directeur du projet “Mémoire”
  • Le mercredi 25 octobre 2017, de 9 à 17h
    Université de Lyon
    Amphithéâtre de la Maison Internationale des Langues et des Cultures
    35 rue Raulin | 69007 Lyon

Inscription gratuite et obligatoire auprès d’Anne Maître, responsable des fonds slaves de la Bibliothèque Diderot de Lyon.

Inscriptionanne.maitre@ens-lyon.fr
fonds-slaves-diderot@ens-lyon.fr
Tél:04 37 37 65 34


 


Jean Maiboroda