Personnalités françaises d'origine russe

Samedi 20 Janvier 2018

 
Personnalités françaises d’origine russe



Ecrit par Thomas
russie.fr
http://russie.fr/27-personnalites-francaises-d-origine-russe

 

Les 27 personnalités françaises d’origine russe qui ont façonné la France est un article né d’un petit jeu collaboratif avec les lecteurs de Russie.fr. Ou plus exactement avec les fans de la page Facebook [...]
 
Sasha Guitry

L’auteur dramaturge à succès a écrit une quantité de pièces de théâtre et de films.
Son œuvre est bien évidemment partie intégrante du patrimoine culturel français. Bien qu’il ne soit pas tout à fait russe, Sacha Guitry est né à Saint Pétersbourg en 1885. À cette époque, Saint-Saint-Pétersbourg est la capitale de l’empire russe.
Sacha Guitry doit son prénom au Tsar Alexandre III qui était son parrain, car il appréciait beaucoup le talent de l’acteur Lucien Guitry, son père.
 
Alexandre Adler

Alexandre Adler est un grand spécialiste et universitaire de l’Europe de l’Est. Il est aussi, journaliste, intellectuel et historien.
Alexandre Adler est connu pour avoir fondé le Courrier International. Il en a été le rédacteur en chef pendant de nombreuses années.
Sa grand mère était une juive russe. Ses parents se sont installés à Paris dans les années 1930.
 
Joseph Kessel

L’écrivain français fait partie des immortels en tant que membre de l’Académie française.
Son père est un médecin d’origine lituanienne. Et sa mère était née dans l’Oural. Ses parents se sont installés en France au début du XXème siècle.
Joseph Kessel était aussi un aventurier et un grand reporter. Il fut résistant pendant la guerre et publie notamment l’Armée des ombres.
Il a d’ailleurs travaillé avec Maurice Druon (son neveu) au Chant des Partisans, chant de ralliement de la résistance française.
 
Maurice Druon

Le célèbre écrivain a aussi été ministre des affaires culturelles et est lui aussi « immortel », membre de l’Académie française.
Son père d’origine russe est né à Orenbourg. Il s’est installé en France en 1908. Lui aussi résistant pendant la guerre, il est l’auteur du Chant des Partisans avec son oncle, Joseph Kessel (lui aussi, d’origine russe).
Ce chant de la victoire et de la résistante a d’ailleurs été composé par Anna Marly, elle aussi, d’origine russe (voir plus bas).
Maurice Druon est bien sûr un auteur à succès. Il a notamment à son actif l’oeuvre extraordinaire que représente « Les Rois maudits » ou encore le livre pour les plus jeunes, «Tistout les pouces verts ».
 
Henri Troyat

Le célèbre romancier est lui aussi « immortel » et membre de l’Académie française. Il est né à Moscou.
Sa famille quitte la Russie en 1917 pour s’installer à Paris en 1920 avec les premiers vagues d’immigration qui ont suivi la révolution. Son vrai nom, peu connu ne laisse aucun doute sur ses origines : Lev Aslanovitch Tarassov.
L’écrivain qui a reçu de nombreuses distinctions. Il est connu notamment pour « Faux jour », « L’araignée » ou encore pour les nombreuses biographies qu’il a écrites (Dostoïevski, Pouchkine, Tchekhov et beaucoup d’autres…).
 
Marc Chagall
 
De son vrai nom, Mark Zakharovitch  Chagal est comme chacun le sait un grand peintre.
Et il est né dans le village de Vitebsk, en Biélorussie. La Biélorussie est alors totalement intégrée à l’empire russe.
Marc Chagall arrive à Paris en 1910 pour étudier les Beaux-Arts. Chagall s’inspire entre autre dans ses peintures de la vie de la communauté juive et du folklore russe.
Il vit dans l’empire russe pendant la révolution russe. Il y croisera entre autres grands artistes russe,  le fameux Malevitch. Il revient en Europe puis à Paris dans les années 20.
 
Serge Gainsbourg
 
Auteur, compositeur, interprète, Serge Gainsbourg est un musicien de génie.
Son père, Joseph Ginsburg est né à Kharkov en Ukraine, alors intégrée dans l’empire russe. Musicien, il rencontre la mère de Serge en Crimée, Olga Bessman, une mezzo-soprano.
En 1919, les parents de Serge Gainsbourg fuient la guerre et se réfugient en France, à Paris.
D’abord peintre, il devient ensuite pianiste dans les bars parisiens, puis devient star incontestée et internationale en enchaînant tube après tube. Il compose un nombre incalculable de chansons à succès pour lui-même et pour les plus belles des chanteuses de son époque (Brigitte Bardot, Juliette Greco, dont « Le poinçonneur des Lilas », « La javanaise » et tant d’autres.
 
Michel-Polnareff
 
Le célèbre chanteur, compositeur et interprète est né d’un père, Leib Polnareff, lui même né à Odessa, en Ukraine, à l’époque entièrement intégrée à l’empire soviétique.
Son père écrit d’ailleurs des chansons pour Edith Piaf bien avant le succès de son fils. Il est parti en France en 1923.
Michel, commence la musique très tôt e reçoit très tôt une première récompense d’un conservatoire parisien. Michel Ponareff a produit de nombreux tubes connus en France et bien au-delà à l’international : « La poupée qui fait non » ; « Love me, please love me » et beaucoup d’autres.
 
Robert Hossein
 
Acteur, réalisateur et metteur en scène, son père, André Hossein, est né dans l’Empire Russe en 1905 en Ouzbékistan à Samarkande.
Il s’est installé en France en 1927 pour étudier la musique au Conservatoire de Paris.
Robert Hossein fait une carrière théâtrale très riche, avec notamment « Les Misérables », « Notre Dame de Paris »  et et cinématographique avec « Du rififi chez les hommes », « Angélique, marquise des anges » ou encore « Madame sans gêne » ou « Quai de blondes ».
Il s’est aussi bien illustré comme acteur dans de nombreux films et dans de nombreuses pièces de théâtre, que comme metteur en scène.
 
Romain Gary
 
De son vrai nom Roman Kacew, le célèbre romancier et diplomate est né à Vilna dans l’empire russe (devenue Vilnius aujourd’hui). Sa mère et lui s’installent en France, à Nice, en 1923.
Il écrit toute sa vie sous le nom d’Emile Ajar et aussi sous son propre nom. Il recevra le prix Goncourt deux fois sous ses deux noms.
Ce n’est qu’après sa mort que le public apprendra que Romain Gary et Emile Ajar ne font qu’un seul homme. Romain Gary est notamment l’auteur de « La Vie devant soi » et de « La promesse de l’aube ».
 
La Comtesse de Ségur
 
La Comtesse de Ségur, de son vrai nom Sofia Fiodorovna Rostoptchina est romancière, auteure du célèbre « Les malheurs de Sophie » ou encore de « Les petites filles modèles »
Son père était un russe noble, ministre des Affaires Étrangères du Tsar Paul 1er. Il fût ensuite Gouverneur Général de Moscou.
Sa mère était une comtesse, ancienne demoiselle d’honneur de Catherine II. Ses parents, suite à un revers politique, s’exilent avec sa famille en France en 1817.
 
Marina Vlady
 
Actrice, de son vrai nom, Catherine Marina de Poliakoff-Baïdaroff a des parents immigrés russes arrivés en France pendant la 1ère Guerre mondiale pour échapper aux troubles liés à la révolution russe qui s’annonce.
Marina Vlady est actrice et chanteuse.
Elle est connue avec ses sœurs sous leur nom de scène, « Les sœurs Poliakoff », qui ont fait rêver la France entière. Elle joue entre autres dans « La Princesse de Clève », puis dans « Adorable menteuse ».
Elle se mariera à Robert Hossein, dont elle aura deux enfants. Puis elle sera la compagne de l’immense Vladimir Vissotsky jusqu’à la mort de celui-ci. Elle se remariera ensuite avec le célèbre cancérologue, le Docteur Léon Schwartzenberg.
 
Hélène Carrère d’Encausse

De son vrai nom, Hélène Zourabichvili, Hélène Carrère d’Encausse est historienne, membre de l’Académie française.
Ses parents sont des aristocrates géorgiens autrefois très riches, puis très pauvre. Son père a émigré en France dans les années 20.
Elle doit sa notoriété à une grande connaissance de l’histoire de la Russie et pour avoir annoncé en 1978 la fin de l’Union Soviétique dans un lire « L’empire éclaté ».
Elle fut alors invitée dans de nombreuses universités du monde entier. Elle a à son actif de très nombreuses publications de référence historique sur la Russie d’hier et d’aujourd’hui.
Hélène Carrère d’Encausse est aussi la mère d’Emmanuel Carrère, écrivain de renom, auteur du fameux « Limonov ».
 
Emmanuel Carrère

Emmanuel Carrère, s’est indiscutablement hissé parmi les grands écrivains. Il est le fils d’Hélène Carrère D’Encausse (ci-dessus).
Il a notamment écrit un petit chef d’oeuvre (parmi d’autres) Limonov pour lequel il a reçu le prix Renaudot.
Ce livre est vraiment extraordinaire sur un personnage contemporain, dissident tout aussi extraordinaire. Un livre à lire absolument si vous aimez la Russie et l’aventure.
 
Léon Zitrone

Le grand journaliste, et animateur d’émissions de télévision est né à Saint-Pétersbourg.
Sa famille a émigré en France peu après la révolution russe en 1920.
Sa maîtrise de 4 langues, dont le russe qu’il parlait couramment et son diplôme de l’Ecole Supérieure de Journalisme lui a ouvert les portes d’émissions radio au service des émissions vers l’étranger.
Il a animé de nombreuses émissions de radio, puis de télévision. Il a entre autre présenté le journal télévisé plusieurs années puis l’émission Inter-villes avec Guy Lux.
Très cultivé et avec un humour reconnu, l’animateur savait combler les blanc et les imprévu comme personne. Léon Zitrone a encore tourné comme acteur dans de nombreux films, dont « Le coup du parapluie » ou « La boum ».
 
Igor et Grichka Bogdanoff ou Bogdanov

Les deux animateurs auraient une ascendance princière du côté de leur père, artiste peintre russe. Leur père, d’origine mêlée, russe et tatare est né à Saint-Saint-Pétersbourg.
Il a ensuite émigré en France après la 1ère Guerre mondiale.
Igor et Grichka Bogdanoff, les deux frères surdoués, sont passionnés par les sciences et connus pour leur travail de vulgarisation scientifique.
C’est leur émission Temps X qui fait d’eux de véritables stars du petit écran. Ils font alors découvrir à la France un univers mêlé de nouvelles technologies et de sciences fiction.
 
Boris Dolto

Boris Ivanovitch Doltovitch est né en Crimée. Il émigre en France en 1918 à l’âge de 19 ans et s’installe à Paris.
Il finance ses études de médecine en enchaînant les petits boulots, comme tourneur fraiseur chez Citroën, puis comme infirmier garçon de piste au cirque Bouglione.
Plus tard, il participe activement à l’école française d’orthopédie et de massage qui porte son nom. Puis il devient un kinésithérapeute célèbre. Il est pour ainsi dire le père de l’a kinésithérapie moderne.
Avec sa femme Françoise Dolto, ils ont fils devenu célèbre lui aussi, le chanteur de variétés Carlos.
 
Jean Ferrat

De son vrai nom Jean Tenenbaum, l’auteur, compositeur et interprète a un père juif russe né à Krasnodar, ouvrier joaillier et naturalisé français en 1928.
Très marqué par l’occupation allemande, Jean Ferrat devient un artiste engagé. Il sera censuré à plusieurs reprises et se fait une réputation pour ses chansons mélodieuses et à  texte.
Il met en musique et chante de nombreux poèmes de Louis Aragon.
Il est rapidement considéré comme l’un des grands de la chanson française.
 
Pierre Tchernia

De son vrai nom Pierre Tcherniakowski, il est réalisateur, scénariste et animateur d’émissions de télévisions, notamment consacrées au cinéma. Son père, ingénieur chauffagiste est un émigré russe qui a quitté la Russie en 1898, sa pauvreté et le régime tsariste.
Il participe à la création du premier journal télévisé. Certains l’appellent « Monsieur Cinéma » suite à l’émission du même nom qu’il anime brillamment.
Il est coscénariste de « La belle américaine », et réalise « les gaspards ». Il fait comme acteur de courtes apparitions dans « La guerre des boutons », dans « le petit baigneur » et dans beaucoup d’autres films.
 
Ariane Mnouchkine

Fille d’Alexandre Mnouchkine, le producteur de cinéma français né à Saint Pétersbourg (Au nom de la rose, Fanfan la tulipe).
Son père est fils d’émigrés juifs russes.
Ariane Mnouchkine est une célèbre metteur en scène et un personnage incontournable dans le monde du théâtre. Elle est aussi réalisatrice et bien sûr scénariste de très nombreuses pièces à succès. Elle fonde le Théâtre du Soleil.
Ariane Mnouchkine a reçu de nombreuses récompenses pour son travail théâtral.
 
Patrick Topaloff

Patrick Topaloff est animateur radio, chanteur humoriste et acteur.
Il est né d’un père géorgien et se déclare lui même être « un délicat entremet franco-russe ».
Il fait des chansons souvent drôles et assure les premières parties de Claude François. Il tourne dans plusieurs films : « Trop c’est trop » ; « Drôles de zèbres » et d’autres.
Ruiné un moment il devient même SDF avant de remonter sur scène et de retrouver le succès.
 
Haroun Tazieff :
 
Volcanologue, géologue et ingénieur de Mines, Haroun Tazieff est russe naturalisé français. Il est né à Varsovie, qui fait alors partie de la Russie tsariste.
Il il a été naturalisé successivement belge puis français. Il est l’un des pères de la vulcanologie moderne.
Son père, Sabir était un tatar musulman issu d’une famille de princes.
Haroun Tazieff développe entre autres des diagnostics précis permettant à l’étude des volcans, de déduire les besoins d’évacuation des populations ou non, lorsqu’il y a un risque d’éruption.
Il participe en son temps à de nombreuses émissions scientifiques plus passionnantes les unes que les autres.
 
Masha Meril

De son vrai nom, Maria-Magdalena Wladimirovna Gagarina, est née princesse, fille d’un prince russe, Validimir Gagarine, et d’une femme issue de la noblesse ukrainienne.
Ses parents se sont installés sur la côté d’Azur après avoir fuit la révolution de 1917.
Macha Méril est connue comme une actrice célèbre. Elle a tourné dans de nombreux films comme « Une femme mariée » de JL Godard, « Le repos du guerrier » de Roger Vadim, « Belle de jour », « Les uns et les autres »…
 
Thierry Roland

Le célèbre commentateur sportif a ponctué la vie des français au travers plus de 1300 matchs de football.
Il a également commenté de nombreuses compétition d’athlétisme, et manifestations sportives d’envergure comme les Jeux Olympiques à plusieurs reprises.
Thiery Roland est né d’une mère russe, née elle même à Saint Pétersbourg. Elle a ensuite émigré en France.
Thiery Roland a notamment fait un tandem de commentateur sportif avec Jean Michel Larqué et fait aussi un passage très remarqué en tant que chroniqueur dans l’émission d’humour de Philippe Bouvard, « Les grosses têtes ».
 
Guillaume Gallienne

Il est acteur, scénariste et réalisateur. Il a reçu 2 molières et 5 Césars pour son travail, et notamment pour son spectacle autobiographique ensuite adapté au cinéma : « Les garçons et Guillaume, à table ».
Il est le fils d’un père français et d’une mère issue de l’aristocratie russo-géorgienne.
En tant qu’acteur, il a joué dans de nombreux films, dont « Fanfan la Tulippe », « Une pour toutes », « Le concert », « Asterix et Obélix » et « Yves Saint Laurent ».
 
Roger Vadim
 
De son vrai nom, Roger Vladimir Plémiannikov est lui aussi d’origine russe.
Réalisateur, comédien et scénariste à succès, Roger Vadim est aussi romancier et poète.
Il est le fils d’Igor Nicolaevitch Plémiannikov, vice-consul de France en Égypte, issu d’une famille de la noblesse russe.
Insatiable séducteur, il écrit et réalise ses films pour mettre en scène ses femmes successives, parmi lesquelles : Brigitte Bardot, Anette Stroyberg, Catherine Deneuve, Jane Fonda et d’autres…
Son premier film « Et dieu créa la femme » devint dès sa sortie une légende du cinéma français.
 
Yves Mourousi

Le célèbre présentateur du journal télévisé était un grand journaliste. Il a marqué la vie des français au même titre que PPDA (par exemple).
Il est né d’un père inconnu et d’une mère qu’il s’invente plus ou moins, dit-on descendante d’aristocrates russes, Evanne Euphrosine Mourousi.
En réalité, sa mère aurait eu un passé trouble, ayant trempé dans divers trafics, dont celui de cigarettes. Elle aurait également dénoncé des familles juives russes aux allemands qu’elle fréquentait.
Yves Mourousi, n’en est pas moins une grande figure du paysage audiovisuel français. Il est connu pour son fameux « bonjour » en début du journal télévisé et pour sa voix rauque inimitable.
 
Anna Marly

Née à Petrograd (Saint Pétersbourg) en 1917, elle s’est exilée pour rejoindre la côte d’Azur en France.
Danseuse dans les ballets russes, puis vedette dans les cabarets parisiens, Anna écrit et compose des airs épris de liberté.
Elle a composé la musique du Chant des Partisans. Celui-là même qui fût repris par toutes les troupes de la résistance française et qui a permis d’unir les forces de cette résistance pour remporter la victoire contre les nazis.
Le 17 juin 1945, elle fût invitée au gala de la radio diffusion pour le chanter devant le Général De Gaule.
 
Jacques Tati
Jacques-Tati-RussieRéalisateur de scénariste, son père était Georges Tatischeff, né à Paris en 1857, qui était lui-même, fils de Dmitri Tatischeff, un général de l’armée russe.
Jacques Tati est connu pour son humour unique.
Et bien sûr aussi pour ses films qui ont marqué la cinématographie française, comme Les vacances de M. hulot, Jour de fête ou Mon oncle.
 
Vladimir Volkoff

D’origine Tatar, les Volkoff ont servi les Tsars depuis Ivan le terrible.
Son grand père, général a probablement été fusillé par les rouges pendant la révolution.
Ses parents ont fui la révolution et se sont rencontrés à Paris.
Devenu écrivain célèbre, Vladimir Volkoff est l’auteur de nombreux romans avec pour décor, l’histoire russe, la guerre froide ou la guerre d’Algérie, dont « Le retournement » et « Le montage » qui ont tous deux reçu des prix littéraires.
 
Joe Dassin
 
Son grand-père, Samuel Dassin, était un émigré juif russe originaire d’Odessa.
À son arrivée en Amérique, ne parlant pas anglais, il dit simplement qu’il venait d’Odessa aux services d’immigration.
Il a chanté un grand nombre de chansons populaires, dont L’été indien, Et si tu n’existais pas… etc.
 
Sacha Distel

Le célèbre chanteur était aussi guitariste de jazz et compositeur. On connaît moins ses origines russes par son père, Loyina (Léonide) Distel (1894 – 1970) né à Odessa.
Son père était chimiste, russe blanc, émigré à Paris après la révolution de 1917.
Sacha Distel composé des chansons populaires à succès, comme Scoubidou (des pommes, des poires..), La belle vie, Le soleil de ma vie.. etc
 
Laurent Terzieff

Très grand acteur et metteur en scène, Laurent Terzieff a une filmographie impressionnante, avec Le désert des Tartares, le Horla, La Dame aux Camélias… et beaucoup d’autres.
Il a aussi à son actif un répertoire théâtral immense.
Il est le fils de Jean Terzieff, un sculpteur russe venu de de Bucarest à Paris en 1919.
 
Sources : Wikipedia, Babelio.com, Telesphere, Fondation EFOM



___________________________________________


Ajoutons à cette liste exhaustive, des personnalités du monde politique et littéraire que nous avions précédemment répertoriées sur notre site.
 
Alexandre Jevakhoff.

Fils d'un  émigré "blanc", Inspecteur des finances, ex- directeur adjoint au cabinet de la Ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie,  il  l'a suivie  à la Défense puis à l'Intérieur.
Par ailleurs historien, A.Jevakhoff a publié un livre de référence sur la Turquie (Kemal Ataturk : les chemins de l'Occident – Tallandier - 1989) et un ouvrage relatant l'exode des Russes Blancs après la révolution bolchevique ("Les Russes Blancs" – Tallandier – 2007).
 
Igor Mitrofanoff.

Il avait été décrit par « Le Point »  comme  l'un des 3 "Mousquetaires" de Fillon, avec Jean Paul Faugère et Jean de Boishue.
"Dans le sillage de Fillon depuis 20 ans, il est sa plume. Cet universitaire a une relation quasi fusionnelle avec Fillon. Il est le parrain de son dernier fils. Très écouté dans ses analyses politiques, il a le don des formules qui font mouche. […] Fin et élégant, on sent toujours sa patte derrière les déclarations du Premier Ministre".
 
Jean de Boishue.

Sa mère, Antoinette de Guéhéneuc de Boishue, a épousé en secondes noces le prince russe Nikita Mestchersky.
Jean de Boishue est agrégé de russe. Il est parfaitement russophone.
Il a été secrétaire d'État chargé de l’Enseignement supérieur, député,  conseiller régional,  conseiller général,  maire et chargé de mission auprès du Premier ministre François Fillon en mai 2007.


Jean-David Levitte.

Fils de Georges Lévitte, un émigré juif russe, il a été conseiller diplomatique particulier, et en quelque sorte "sherpa" de Nicolas Sarkozy.


 
_______________________



Les écrivains :   CF. Rubrique DOCUMENTATION  :  Écrivains français d'origine russe


-  Dimitri BORTNIKOV : un écrivain français d'origine russe "décoiffant"
-  Le plus insolite : Andreï MAKINE 
-  Le plus sulfureux : Gabriel MATZNEFF.


 
_______________________

 
Nous ne saurions oublier Pierre BEREGOVOY, devenu premier ministre sous Mitterand, fils de l'Ukrainien Adrian BEREHOVY (Адріан Береговий),  officier "blanc" émigré en France .   






 


 



 


Jean Maiboroda