RETRAITE DE RUSSIE ET DECLIN DE LA FRANCE SELON ZEMMOUR

Dimanche 14 Octobre 2018

LE GRAND TEMOIN
UN HOMME A HISTOIRE(S) ERIC ZEMMOUR
Article CORSE-MATIN . Dimanche 14 octobre 2018
"Eric Zemmour remonte le temps et prend les historiens à rebrousse poil".
Entretien avec le trublion le plus lu de France.
Textes Jean-Marc RAFFAELLI.
 
Extrait
 
Éric Zemmour choisit la date sinistre du 26 octobre 1812 qui marque le début de la retraite de Russie et l'anéantissement quasi-total de l'armée napoléonienne...
 
La retraite de Russie a été un basculement historique pour le pays. À partir du moment où Napoléon perd son armée, sa défaite est annoncée, et c'est ce que je vous disais en préambule de notre discussion, c'est la fin de l'hégémonie française sur l'Europe, la fin du rêve français d'Empire romain, la fin aussi de la possibilité française d'être à la hauteur de notre époque, de devenir une puissance globale comme on dirait aujourd'hui, une France englobant l'Allemagne rhénane, l'Italie du Nord, la Belgique, la Hollande. C'eût été une France à la taille des géants d'aujourd'hui. Le fait d'avoir perdu tout ça, c'est pour moi une catastrophe qui me hante depuis que je l'ai compris. Sans ce jour-là, en gardant intacte cette France de 1810, il n'y aurait pas eu l'unité allemande ni l'unité italienne, nous serions la grande puissance européenne en mesure de parler d'égal à égal avec les États-Unis, la Chine, le Japon, la Russie. Le drame français, il est là.