TOLLA , village d'accueil de migrants Russes "blancs" en 1921.




 
Comme chaque année depuis quatre ans, le village de Tolla expose les œuvres de ses artistes sur la place de l’église.
Cet événement qui se déroule le premier week-end du mois d'Août, est appelé "ARTISTIK' RENCONTRE".
Les exposants sont des habitants du village, souvent retraités, qui œuvrent tout l'hiver à la confection de broderies, de patchworks ... et dentelles.
D'autres parcourent les environs pour de merveilleux clichés ; d'autres encore s'adonnent à la peinture ou à la sculpture sur bois, sur pierre, à la gravure du verre …
Ils s'appellent Chantal, Claude, Jeanne-Hélène, Charles, Barbara, Paule, Irène, Jean...
Tous, toujours discrets sur leurs talents.
C'est la raison pour laquelle la municipalité a souhaité les projeter dans la lumière.
Cette année, l'idée m'est venue de renouer avec le passé, pas si lointain, et faire en sorte que les héritiers des Russes que notre village a adoptés dans les années 20 soient reçus à leur tour chez nous.
Nos jeunes ne connaissent pas cette "Histoire". J 'ai donc demandé à mes amis Josy et Jean Maiboroda de venir avec les adhérents de l'Association KALINKA-MACCHJA passer un moment avec nous.
Merveilleux moment où chacun s'est souvenu de ces personnes qui ont partagé la vie de notre communauté.
Une soirée, moment magique d'une belle et émouvante rencontre entre des personnes dont l'histoire commune a laissé une trace profonde de partage et d'amitié.
Un souhait : recommencer le plus souvent possible !
 
Mattéa CASALTA




 

 

 




 
 





TOLLA ET L'ACCUEIL DES RUSSES "BLANCS" EN 1921


 
En 1921, le village de TOLLA a accueilli 7 émigrés « Russes blancs » dans de remarquables conditions d’hospitalité.
Le rappel de cet événement  n’a pas manqué d’intéresser et d’émouvoir nombre d’habitants de la localité, dont les parents ou grands-parents se sont montrés particulièrement généreux avec les exilés.
Le village comprend d'ailleurs à l’heure actuelle des descendants de Russes du RION.
L’Association Kalinka-Machja qui avait été aimablement invitée par la municipalité de TOLLA, était notamment représentée à la manifestation par sa Présidente, madame Jacqueline GOURINOVITCH accompagnée de son époux, par monsieur Didier BARANOVSKY, son épouse et ses enfants, par monsieur Francis TARRASSENKO, fils du regretté passé Président Jo Tarrassenko, par monsieur Pierre VOROPAIEFF, descendant de l'un des Russes blancs accueillis à TOLLA, par madame et monsieur BARMA Jean Luc, par monsieur Sylvain JAUSSAUD,  et par madame et monsieur Claude KANOUNNIKOFF.
Une résidente permanente de TOLLA, madame CASALTA née Irène FRANTZEFF, comptait parmi les exposants d’ARTISTIK’RENCONTRE. Fidèle au souvenir familial et à ses origines, elle n'a pas manqué de souligner sa double filiation en exposant parmi ses œuvres un tableau les mettant en exergue.
Monsieur Ludovic JEAN, (de C J. Consultants, l’un des sponsors des "Journées du film Russe") était également présent à cette sympathique manifestation.

P.S : l'apéritif dînatoire qui a suivi l'exposition, composé de produits locaux fort appréciés, n'a pas manqué d'apporter à la soirée un caractère convivial permettant (jusqu'à une heure tardive) la poursuite d'échanges chaleureux. 
 
 
____________
 
 
 
***  L'ODYSSÉE DU  "RION". RAPPEL. 
 
 
En mai 1921, un navire russe venant de Turquie, et destiné à gagner le Brésil, le "Rion" a été contraint de faire escale à AJACCIO à la suite d’une grave avarie.
Il transportait près de 3.800 migrants. Il s'agissait essentiellement d'officiers et de soldats ayant appartenu à l'armée russe "blanche" du général Wrangel, qui avait combattu l’armée rouge et, après avoir été repoussée jusqu’en Crimée par les communistes, avait été contrainte de quitter la Russie et de s’installer provisoirement dans des camps de réfugiés en Turquie, sur la rive opposée de la mer noire.
Des civils, notamment ukrainiens, qui avaient fui le régime bolchevique, étaient également à bord.
Le navire a été immobilisé pendant près de deux mois dans la rade d’Ajaccio, puis ses passagers ont été dispersés à travers la Corse.
En 1924, la plupart d'entre eux étaient repartis vers le continent. Il en est resté en Corse environ 300. Parmi ces derniers, certains ont épousé des insulaires et ont fondé famille.
 
_____________
 
 
 
L'Association Kalinka-Machja a été créée en 1994 par des descendants insulaires d'émigrés du RION.


Objectifs de l’association :
 

- Réunir les descendants des émigrés du "Rion », mais aussi les personnes d'origine slave qui se sont installées ultérieurement       en Corse.
- Réunir les familles ayant adopté un enfant originaire des pays de l'Est.
- Réunir les insulaires qui souhaitent l'établissement et/ou le développement d’échanges et de liens avec la Russie et les pays         de l'Est.
- Organiser des rencontres conviviales entre ses membres.
- Promouvoir au plan local des événements culturels liés au monde slave (Ex : Journées du film russe, concerts, spectacles...)
 

 
TOLLA , village d'accueil de migrants Russes "blancs" en 1921.

 
Nous remercions le Conseil Municipal de TOLLA pour la délicate attention manifestée à  l'égard de notre Association.
Nous exprimons notre gratitude à monsieur Dominique VINCENTI, maire de la localité, ainsi qu'à madame Mattéa CASALTA, cheville ouvrière de l'événement, et monsieur Joseph LEONZI, qui a grandement facilité le déroulement de la rencontre.

Jeudi 10 Août 2017
Jean Maiboroda
     


Liste de liens
CHOUPIK, émigré du "Rion", décorateur d'églises en Corse.